+33 (0)1 78 76 58 65 contact@d2k-avocats.com

Atelier France-Corée

france_corée

Le 18 février 2016, Me Dekeuwer co-animait l’atelier « vendre en ligne aux consommateurs coréens » avec la Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France et la société ASIANCE.

La Chambre de Commerce et d’Industrie de Paris Ile-de-France organisait, le jeudi 18 février 2016, un atelier intitulé « Vendre en ligne aux consommateurs coréens ». La matinée a débuté par une introduction de Mme GHAMLOUCHE-VERDIERE, conseiller Corée du Sud de la CCI de Paris. M. BOUDET, directeur général de la CCI France-Corée (FKCCI), a ensuite présenté le marché coréen et ses opportunités de développement et Mme KIM, CEO et co-fondatrice de l’agence digitale ASIANCE, a terminé par une présentation spécifique du e-commerce en Corée. L’après-midi a, quant à elle, été consacrée à des entretiens individuels de 45 minutes avec les différents intervenants.

Me Dekeuwer, forte de son expertise biculturelle France-Asie (Chine, Corée) et de ses réseaux en Corée, de son expérience passée comme avocate en Corée et comme directrice de la chambre de commerce franco-coréenne (FKCCI) dont elle est aujourd’hui membre, a pu répondre aux interrogations des participants sur les aspects juridiques de la vente de biens et de services en Corée dans un cadre « Business to Consumer (BtoC)», eu égard notamment à la loi coréenne intitulée « The Act on the Consumer Protection in the Electronic Commerce Transactions, etc. ».

La société D2K Avocats a rédigé une note de synthèse sur la loi relative à la vente en ligne et e-commerce en Corée à l’attention des participants. De même, la présentation du cabinet sur « faire des affaires en Corée – principaux aspects juridiques » a été adressée aux participants à l’atelier.

Le cabinet D2K Avocats, membre fondateur du GEIE Lex in IT, et Me Dekeuwer accompagnent les investisseurs et entreprises coréennes en France, mais aussi les entreprises françaises qui souhaitent exporter leur savoir-faire ou leurs produits en Corée, s’y implanter sous forme de bureau de liaison, succursale, filiale ou établir des joint-ventures en partenariat avec des actionnaires coréens.

Laisser un commentaire

*